Benjamin Brafman souhaiterait être dessaisi du dossier Weinstein, selon NBC

Par
L'avocat Benjamin Brafman, qui défend Harvey Weinstein, souhaite être dessaisi du dossier, ce qui pourrait retarder le procès de l'ex-producteur de cinéma pour agressions sexuelles, a-t-on déclaré lundi à la chaîne américaine NBC de source proche de l'affaire.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

NEW YORK (Reuters) - L'avocat Benjamin Brafman, qui défend Harvey Weinstein, souhaite être dessaisi du dossier, ce qui pourrait retarder le procès de l'ex-producteur de cinéma pour agressions sexuelles, a-t-on déclaré lundi à la chaîne américaine NBC de source proche de l'affaire.

Benjamin Brafman, qui a naguère eu pour client Dominique Strauss-Kahn lors de l'affaire du Sofitel de New York, doit obtenir le feu vert de James Burke, juge à la Cour suprême de Manhattan, pour être dessaisi, a précisé la chaîne de télévision.

Le procès de Harvey Weinstein pour l'agression sexuelle de deux femmes doit s'ouvrir le 6 mai à Manhattan. Il est accusé d'avoir contraint une femme à un acte de sexe oral en juillet 2006 et d'avoir violé une autre femme en mars 2013.

L'ex-producteur de cinéma est poursuivi pour cinq chefs d'accusation, dont celui de viol, et encourt une peine qui peut aller jusqu'à la réclusion à perpétuité.

Plus de 70 femmes, le plus souvent de jeunes actrices ou autres employées de l'industrie du cinéma, accusent Harvey Weinstein, 66 ans, d'abus sexuels échelonnés sur plusieurs dizaines d'années.

Cette affaire a contribué à lancer le mouvement #MeToo, dans le cadre duquel plusieurs centaines de femmes ont publiquement accusé des personnalités masculines du monde du spectacle, de la politique ou d'autres domaines d'abus sexuels à leur encontre.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale