Informations venant de l'étranger: Trump fait marche arrière

Par
Donald Trump, qui a déclaré cette semaine qu'il ne verrait aucun inconvénient à accepter de la part de gouvernements étrangers des informations compromettantes sur ses rivaux politiques, a fait marche arrière vendredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump, qui a déclaré cette semaine qu'il ne verrait aucun inconvénient à accepter de la part de gouvernements étrangers des informations compromettantes sur ses rivaux politiques, a fait marche arrière vendredi.