Somalie: deux explosions tuent plus de 300 personnes

Par

L’explosion de deux véhicules piégés à quelques heures d’intervalle à Mogadiscio en Somalie samedi 14 octobre a causé la mort de plus de 300 personnes et en a blessé plus de 300, selon le dernier bilan. Les attaques n’ont pour l’instant pas été revendiquées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, surnommé « Farmajo », a décrété trois jours de deuil national dimanche 15 octobre 2017, après l'explosion samedi de deux véhicules piégés à Mogadiscio. Ces attaques, pour l’instant non revendiquées, ont causé la mort d'au moins 300 personnes, en blessant au moins 300 autres, selon un dernier bilan. « Nous avons confirmation que 300 personnes sont mortes dans les explosions. Ce bilan va s'alourdir encore car certaines personnes sont toujours portées disparues », a indiqué lundi à Reuters le directeur des services ambulanciers.