Le président du Real Madrid, les prostituées et l'argent sale

Par Yann Philippin, Michaël Hajdenberg et Michel Henry

Pour vendre le joueur français Kondogbia au Real Madrid, Doyen Sports a organisé une fête avec des prostituées pour le président du club, Florentino Perez – qui dit ne pas y être allé. Doyen versera une commission occulte de 785 000 euros lors du transfert du joueur à Monaco.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une histoire digne d’un film de gangsters, sous les palmiers de Miami Beach. Sauf qu’il n’est pas question de trafic de drogue, mais du commerce de parts de footballeur. Interdit par la FIFA en mai 2015, ce business était la spécialité de Doyen Sports, l’un des plus gros fonds d’investissement du foot européen. Les documents Football Leaks, analysés par Mediapart et ses partenaires du consortium European Investigative Collaborations (EIC), offrent une plongée spectaculaire dans les coulisses de la vente de l’international français Geoffrey Kondogbia à Monaco. Partie fine organisée à l’attention du président du Real Madrid (qui dément y avoir participé), commissions occultes, mépris du joueur : ce transfert est un concentré des turpitudes de Doyen et d’un foot business gangréné par la fièvre de l’argent.