L'épouse de l'ex-président d'Interpol demande asile à la France

Par
L'épouse de l'ex-président chinois d'Interpol Meng Hongwei a demandé asile à la France, qui l'a placée sous protection, a dit à Reuters vendredi son avocat français, Emmanuel Marsigny, confirmant une information de France inter et franceinfo.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - L'épouse de l'ex-président chinois d'Interpol Meng Hongwei a demandé asile à la France, qui l'a placée sous protection, a dit à Reuters vendredi son avocat français, Emmanuel Marsigny, confirmant une information de France inter et franceinfo.

Meng Hongwei a été emprisonné en Chine en septembre dernier, officiellement pour corruption.

Son épouse, Grace Meng, a notamment dit à France Inter et Libération n'avoir aucun contact avec les autorités chinoises mais avoir peur d'être elle-même kidnappée. Elle et ses enfants sont sous protection policière française depuis octobre.

"Je ne peux pas rentrer en Chine", a-t-elle déclaré dans cette interview. "Même ici j'ai peur d'être kidnappée et je crains pour la sécurité de mes enfants. Je demande la protection de la France."

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale