Tripoli accuse Paris de soutenir Haftar, cesse sa coopération

Par
Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a accusé jeudi la France de soutenir le commandant Khalifa Haftar et annoncé dans un communiqué de son ministère de l'Intérieur qu'il cesserait toute coopération avec Paris.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

TRIPOLI (Reuters) - Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a accusé jeudi la France de soutenir le commandant Khalifa Haftar et annoncé dans un communiqué de son ministère de l'Intérieur qu'il cesserait toute coopération avec Paris.

"Toutes les relations avec la partie française en matière de sécurité bilatérale" vont cesser, dit ce communiqué.

L'Armée nationale libyenne (ANL) commandée par Khalifa Haftar a lancé il y a un peu moins de deux semaines une offensive en direction de la capitale, qu'elle pensait prendre en deux jours, mais les forces fidèles au gouvernement d'union nationale, dont la légitimité a été reconnue internationalement, sont parvenues à contenir l'offensive avec l'aide des milices de l'Ouest.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale