Allemagne: un des responsables de l'AfD était en contact avec des néonazis

Le chef de l’AfD du Brandebourg était proche d’une organisation d’extrême droite depuis interdite. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le responsable local du parti xénophobe et europhobe allemand AfD dans le Brandebourg, Andreas Kalbitz, était, selon les informations du Tagesspiegel, en contact avec une organisation néonazie, la Heimattreue Deutsche Jugend (« Jeunesse allemande fidèle à la patrie »). Cette organisation, qui se désignait elle-même comme paramilitaire, a été interdite en 2009. À la Pentecôte 2007, Andreas Kalbitz avait cependant participé à une de ses manifestations. Il aurait, par ailleurs, engagé des néonazis par la suite.