Nouvelle manifestation à Khartoum en faveur d'un pouvoir civil

Par
Plusieurs centaines de milliers de personnes se sont de nouveau rassemblées vendredi aux abords du siège du ministère de la Défense dans la capitale soudanaise, Khartoum, pour presser le conseil militaire qui a succédé la semaine dernière au président Omar el Béchir à la tête du pays de céder la place à un pouvoir civil.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

KHARTOUM (Reuters) - Plusieurs centaines de milliers de personnes se sont de nouveau rassemblées vendredi aux abords du siège du ministère de la Défense dans la capitale soudanaise, Khartoum, pour presser le conseil militaire qui a succédé la semaine dernière au président Omar el Béchir à la tête du pays de céder la place à un pouvoir civil.

Les manifestants agitaient des drapeaux soudanais et scandaient "Liberté, paix et justice!".

Les dernières manifestations ont eu lieu après qu'une coalition de mouvements d'opposition eut réclamé cette semaine l'établissement d'un conseil et d'un gouvernement civils.

Le conseil militaire de transition, qui s'est engagé à rendre le pouvoir d'ici deux ans, s'est dit disposé à accepter certaines revendications, notamment en amplifiant la lutte contre la corruption, tout en excluant d'abandonner la pouvoir.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale