«Bolton espère que les Iraniens seront assez stupides pour provoquer une guerre»

Par

 « La confusion et l’ignorance de Trump rencontrent l’agenda néoconservateur de son entourage », juge l’historien américain Hussein Banai, spécialiste des relations chaotiques entre les États-Unis et l’Iran. Un cocktail explosif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.– Hussein Banai, professeur à l’Université Bloomington (Indiana), chercheur affilié au MIT, est spécialiste des relations américano-iraniennes. Il est notamment l’auteur de Becoming Enemies, U.S.-Iran Relations and the Iran-Iraq War (2012, non traduit), qui retrace la genèse de l’antagonisme entre l’Iran et les États-Unis depuis la révolution islamique. Il s’inquiète de la surenchère militariste de l’administration Trump, qui lui rappelle l’atmosphère ayant précédé la désastreuse intervention en Irak en 2003.