Présidentielle au Venezuela: Maduro en confiance, l’opposition boycotte

Par

Malgré une campagne sans relief et la tragique crise économique, le président-candidat Nicolás Maduro part favori le 20 mai. Les appels à l’abstention de la plus grande partie de l’opposition jouent en sa faveur. Son principal adversaire n’a pas non plus mené une campagne remarquée. Les dirigeants politiques ont déjà les yeux tournés vers l’après.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Caracas. - Nicolás Maduro veut faire de l'élection présidentielle la preuve que le Venezuela est une démocratie. Ce 17 mai, lors de sa clôture de campagne à Caracas, tout est en place. La foule est au rendez-vous, la star internationale chaviste, Diego Maradona, est bien présente. Le candidat, flanqué d'une chemise verte où est reproduite la figure de Hugo Chávez semblant le regarder avec amour, appelle les médias à bien filmer la longue avenue Bolívar pleine de ses supporteurs brandissant les drapeaux des partis qui le soutiennent. « Le 20 mai, nous arrivons à un record mondial : 24 élections en 19 ans. La révolution en a gagné de manière digne et écrasante, elle en a perdu seulement deux : en 2007 et 2015 », lance-t-il pour que le message passe.