Jean-Baptiste Mouttet

Ses Derniers articles

  • L’économie du Venezuela agonise

    Par
    Sur un marché de Caracas, le 13 novembre 2017. L'inflation pourrait atteindre 1 000 % en 2017. © reuters Sur un marché de Caracas, le 13 novembre 2017. L'inflation pourrait atteindre 1 000 % en 2017. © reuters

    L'horizon s'obscurcit pour les Vénézuéliens, qui font face à une inflation étouffante, et dont le pays a été déclaré en « défaut partiel » par deux agences de notation. Les sanctions états-uniennes ferment des portes de sortie et jettent Caracas dans les bras de la Russie et de la Chine.

  • Venezuela: le Parlement européen soutient l’aile radicale de l’opposition

    Par

    Le prix Sakharov a été décerné aux adversaires du président Nicolás Maduro. Parmi la liste des vainqueurs de ce prix honorant la défense des droits de l’homme et de la liberté d’expression, se trouvent des figures polémiques de l’opposition. À gauche, les critiques sont vives.

  • La victoire chaviste plonge le Venezuela dans l'incertitude

    Par
    Le président vénézuélien Nicolás Maduro, après l'annonce des résultats, le 15 octobre 2017 à Caracas © Reuters / Palais de Miraflores. Le président vénézuélien Nicolás Maduro, après l'annonce des résultats, le 15 octobre 2017 à Caracas © Reuters / Palais de Miraflores.

    Le gouvernement revendique une large victoire lors des élections régionales. Le scrutin est l'occasion pour le pouvoir de prouver la bonne santé de la « démocratie » vénézuélienne. Mais ses adversaires ne reconnaissent pas les résultats et de nombreuses irrégularités ont émaillé le scrutin. Un scénario qui ouvre le chemin à une nouvelle radicalisation de l'affrontement politique.

  • Venezuela: pourquoi Trump est le meilleur ennemi de Maduro

    Par
    Au Texas, une station-service de la compagnie vénézuélienne Citgo, inondée après le passage de l'ouragan Harvey. © Reutuers Au Texas, une station-service de la compagnie vénézuélienne Citgo, inondée après le passage de l'ouragan Harvey. © Reutuers

    Le gouvernement vénézuélien fait des sanctions américaines la preuve irréfutable de la « guerre économique » dont il serait victime. Cette « guerre », si elle ajoute encore plus de détresse au peuple vénézuélien, n'explique pas l'ampleur de la catastrophe. Et les liens pétroliers restent étroits entre les deux pays.

  • Le Venezuela recourt de nouveau aux disparitions forcées

    Par

    Disparu pendant plus de trois semaines, le général Raúl Isaías Baduel, figure du chavisme et incarcéré depuis 2009, symbolise aujourd'hui la chasse aux sorcières contre les opposants au régime de Nicolás Maduro. Sa famille a finalement pu le rencontrer… dans un célèbre lieu de détention utilisé par les services secrets.

  • L’opposition à Nicolás Maduro est dans l’impasse

    Par

    L’élection de l’Assemblée constituante a sonné le glas de l’opposition vénézuélienne : l’Assemblée nationale, où elle était majoritaire, n’est plus qu’une coquille vide. Les manifestations à répétition n’ont pas fait reculer le président. Son dernier espoir réside dans l’élection des gouverneurs en octobre.

  • Au Venezuela, le soutien des quartiers populaires au chavisme se fissure

    Par
    Sur le dos du manifestant : « Maduro, ton Clap ne vaut pas ma liberté » © JBM Sur le dos du manifestant : « Maduro, ton Clap ne vaut pas ma liberté » © JBM

    Le gouvernement de Nicolás Maduro fait-il face à une « rébellion populaire » ? Touchés de plein fouet par la catastrophe économique, les Vénézuéliens modestes s'impatientent du manque de réponses à la crise. Mais la coalition antichaviste a encore du mal à convaincre les quartiers pauvres, dont la contestation ne suit ni l'agenda, ni les objectifs des partis de l'opposition.

  • Venezuela: «Plus qu’une dictature, c’est une anarchie autoritaire»

    Par
    L'ancienne défenseure du peuple, Gabriela Ramirez, s'oppose à l'Assemblée constituante © JB.Mouttet L'ancienne défenseure du peuple, Gabriela Ramirez, s'oppose à l'Assemblée constituante © JB.Mouttet

    Chavistes « critiques », ils ont soutenu la révolution de Hugo Chavez. Aujourd’hui, ils s’opposent à Nicolas Maduro et à l’élection de l’Assemblée constituante. Face au référendum informel organisé par l'opposition ce 16 juillet, l’ex-défenseure du peuple Gabriela Ramirez explique son choix du « ni ni ».

  • Au Venezuela, l’affrontement devient généralisé

    Par
    Face à face entre les opposants et la Garde nationale, lors de la marche "contre la dictature" © JBM Face à face entre les opposants et la Garde nationale, lors de la marche "contre la dictature" © JBM

    Date butoir pour les oppositions au président Nicolas Maduro: le 30 juillet, jour de l’élection des députés de l’Assemblée constituante. Si le scrutin a bien lieu, elles auront perdu une manche décisive. Plus l’échéance approche, plus le climat se tend. Et plus la liste des morts s’allonge.

  • Venezuela: les multiples visages de l’opposition à Maduro

    Par
    Manifestation pour demander la tenue d'élections anticipées © Reuters Manifestation pour demander la tenue d'élections anticipées © Reuters

    Les manifestations contre le gouvernement vénézuélien se poursuivent, les morts s’accumulent. Le président chaviste dénonce des actions « terroristes ». Le raccourci ne peut décrire l’ensemble des mouvements de contestation, tant ils sont multiformes, avec des acteurs aux stratégies et pensées politiques diverses.