Les Etats-Unis au Venezuela: la chute de Maduro ou le chaos

Par

En appuyant l’opposant Juan Guaidó et en sanctionnant le pays, Washington est parvenu à donner corps à la propagande chaviste. Quatre mois après le début du bras de fer, l’échec est patent : la population est étranglée économiquement, la politique répressive du gouvernement s’intensifie. Alors que l’opposition et le gouvernement socialiste se sont réunis cette semaine à Oslo, les États-Unis demeurent fermes sur leur position.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Venezuela agonise. À son chevet, des médecins prescrivent des ordonnances distinctes. La prescription des États-Unis pour faire face à l'autoritarisme du gouvernement de Nicolás Maduro et à la dramatique crise économique est sommaire et dangereuse : accélérer l'effondrement des institutions chavistes pour que le président s'en aille. Son diagnostic est tout aussi simpliste : sans Maduro, le lait et le miel couleront de nouveau au Venezuela.