L'armée colombienne dément pousser ses unités à "faire du chiffre"

Par
Le chef de l'armée colombienne a démenti lundi avoir fait pression sur ses haut gradés pour augmenter considérablement le nombre de rebelles ou de membres des cartels tués ou capturés lors des opérations militaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BOGOTA (Reuters) - Le chef de l'armée colombienne a démenti lundi avoir fait pression sur ses haut gradés pour augmenter considérablement le nombre de rebelles ou de membres des cartels tués ou capturés lors des opérations militaires.