A Istanbul, l’AKP est en grande difficulté face au candidat d’opposition

Par

Annulée après la victoire du candidat de l’opposition, l’élection du maire d’Istanbul se rejoue dimanche. Le leader social-démocrate Ekrem Imamoglu semble avoir creusé l’écart avec son adversaire, un ancien bras droit d’Erdogan, contraint à infléchir sa campagne. Le scrutin s’avère décisif pour l’avenir du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre correspondant.– Pour sa nouvelle campagne électorale, Binali Yildirim, le candidat AKP du président Recep Tayyip Erdogan à la mairie métropolitaine d’Istanbul, donné battu par les sondages, a choisi de faire dans l’intimisme. Plus de meetings géants, rassemblant des centaines de milliers de supporteurs sous les auspices du reis. Plus de diatribes tapageuses sur la survie de la nation menacée en cas de victoire de l’opposition.