Vers un armement des rebelles syriens par l'étranger ?

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Malgré la reprise en main, par la force, des villes de Homs et Idlib par le régime de Bachar El-Assad à la mi-mars, les rebelles syriens ne semblent pas près de déposer les armes. Depuis une semaine, les combats se sont déplacés à la périphérie, et même parfois au centre, de Damas.