Reporters sans frontières inaugure son «abri anti-censure»

Par
L'association de défense des journalistes a inauguré, jeudi, son premier «abri anti-censure», sorte de bunker informatique qui doit permettre d'anonymiser les blogueurs aussi bien que les journalistes ou les dissidents. Entretien vidéo avec Jean-François Julliard.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le lieu est assez spartiate. Une pièce vitrée d'une vingtaine de mètres carrés, trois bureaux, un Mac, un PC, une machine sous Linux, et un recoin pour réaliser un peu d'image. Normal, c'est un bunker. Virtuel certes, mais un bunker quand même. Reporters sans frontières (RSF) a inauguré, jeudi 24 juin, son premier «abri anti-censure», dans ses locaux de la rue Vivienne, à Paris IIe. Il doit permettre aux journalistes, mais aussi aux blogueurs ou de manière plus générale à tous les «émetteurs d'information» menacés de travailler en toute confidentialité.