Le retour du scorbut

Par

On pensait la « maladie des marins » éradiquée depuis le XVIIIe siècle. Or elle réapparaît dans des pays riches. La faute à une carence en vitamine C, due à une mauvaise alimentation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Grave carence en vitamine C, potentiellement mortelle, le scorbut a été avéré récemment en Australie chez au moins 12 patients, qui ont tous pu être guéris. Aux États-Unis, il a été diagnostiqué sur 20 à 30 cas, vient de révéler le site américain ScienceAlert. Précarité, pauvreté, addictions ou isolement peuvent expliquer le retour de cette maladie oubliée.