«Les manifestations au Chili, en Equateur ou en Bolivie» encouragent les Colombiens

Par

Fait exceptionnel pour la Colombie, les Colombiens unis de casseroles et de pancartes sont dans la rue pour protester contre le gouvernement du président de droite Ivan Duque. Les manifestations se déroulent à Bogotá, mais aussi à Cali, Medellín ou Barranquilla.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bogotá (Colombie), de notre correspondante.– « Résistance, résistance ! », entend-on à Bogotá, de la place Bolivar à Chapinero et Usaquén, des faubourgs populaires de Ciudad Bolivar au quartier bohème de La Macarena. De temps à autre, un « Duque dehors ! » ranime l’enthousiasme d’une foule qui paraît ne toujours pas y croire. La Colombie, frappée par un conflit vieux de plus d’un demi-siècle, a connu peu de mobilisations massives au cours de son histoire récente. Longtemps la contestation y a été criminalisée, car assimilée à la rébellion armée.