A Londres, les Communes reprennent le dessus avec une passion carnassière

Par

La Chambre des Communes a siégé, au lendemain d’un arrêt de la Cour suprême rendant caduque sa suspension manigancée par Boris Johnson. Séance fabuleuse, marquée par les logomachies de Geoffrey Cox, représentant du gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous les avions quittés meurtris, dans la nuit du 9 septembre : renvoyés dans leur foyer par la « prorogation » du Parlement de la part d’un premier ministre, Boris Johnson, lui-même dûment humilié par ces députés des Communes, à raison d’une demi-douzaine de votes hostiles. Ils ne pouvaient littéralement plus se voir !