À Gafsa, l'étincelle de la révolution tunisienne

Par

La face cachée du modèle économique de Ben Ali, célébré par la France et le FMI, était bien visible depuis 2008 et le conflit social de Gafsa, qui a mis au jour l'immense corruption du système tunisien. Reportage à Gafsa et Redeyef, épicentre du séisme social qui secoua la Tunisie, trois ans avant sa libération.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En quittant Tunis, il faut prendre la route de Kairouan, continuer plein sud en direction de l'Algérie, puis franchir le petit pont qui surplombe le lac de sable. Cinq heures de route, et vous y êtes : Gafsa, première agglomération d'une communauté de communes qui compte 300.000 habitants. En théorie, la région la plus prospère de Tunisie, celle des mines de phosphate, matière première dont la Tunisie est le troisième exportateur mondial. Et pourtant...