Pas d'information judiciaire en Allemagne contre les dirigeants de Facebook

Par
Les procureurs de Munich ont annoncé lundi qu'ils n'ouvriraient pas d'information judiciaire contre plusieurs dirigeants de Facebook, dont son fondateur et PDG Mark Zuckerberg, dans le cadre d'une plainte accusant la plateforme d'avoir violé les lois allemandes contre les discours de haine et de sédition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

FRANCFORT (Reuters) - Les procureurs de Munich ont annoncé lundi qu'ils n'ouvriraient pas d'information judiciaire contre plusieurs dirigeants de Facebook, dont son fondateur et PDG Mark Zuckerberg, dans le cadre d'une plainte accusant la plateforme d'avoir violé les lois allemandes contre les discours de haine et de sédition.