Trump dément que de l'argent a été versé pour libérer Otto Warmbier

Par
Donald Trump a affirmé vendredi que les Etats-Unis n'avaient pas versé d'argent à la Corée du Nord pour obtenir la libération de l'étudiant américain Otto Warmbier détenu pendant 17 mois dans une prison nord-coréenne.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a affirmé vendredi que les Etats-Unis n'avaient pas versé d'argent à la Corée du Nord pour obtenir la libération de l'étudiant américain Otto Warmbier détenu pendant 17 mois dans une prison nord-coréenne.

Le Washington Post rapportait jeudi que Donald Trump avait approuvé le versement à la Corée du Nord de deux millions de dollars pour payer la prise en charge de l'étudiant emprisonné par les autorités nord-coréennes.

Otto Warmbier est mort le 19 juin 2017, six jours après son retour aux Etats-Unis. Le jeune homme âgé de 22 ans avait été rapatrié alors qu'il se trouvait dans le coma.

"Aucune somme n'a été payée à la Corée du Nord pour Otto Warmbier, pas deux millions de dollars, rien d'autre", a démenti le président américain sur son compte Twitter.

Le Washington Post précise que la facture nord-coréenne a été remise à l'émissaire du département américaine d'Etat, Joseph Yun, quelques heures avant l'évacuation sanitaire de Warmbier, le 13 juin 2017.

Citant deux sources au courant de ce dossier, le journal précise que l'émissaire américain a signé un accord avec les Nord-Coréens sur instruction de Trump.

Interrogé par Reuters, il s'est refusé à tout commentaire sur des échanges diplomatiques. Mais, interrogé jeudi par CNN, Yun a dit avoir été missionné pour ramener l'étudiant avec lui. "Mes ordres étaient de faire tout ce que je pouvais pour ramener Otto", a-t-il dit, précisant avoir alors le sentiment que de l'argent avait déjà été versé par le passé pour obtenir la libération de détenus américains et que ces sommes se justifiaient par des "coûts médicaux". Il n'est pas allé plus loin.

D'après le Washington Post, la facture nord-coréenne a été transmise au département du Trésor. Elle est restée impayée jusqu'à la fin de l'année 2017. Le journal n'a pas déterminé si elle avait été réglée ou non depuis.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale