Des migrants échappent à des passeurs à Bani Walid, plaque tournante des réseaux en Libye

Par
Plus de 100 migrants originaires d'Afrique de l'Est sont parvenus à échapper cette semaine aux passeurs qui les retenaient en captivité près de la ville libyenne de Bani Walid, a-t-on appris auprès d'une source locale et de travailleurs humanitaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TRIPOLI (Reuters) - Plus de 100 migrants originaires d'Afrique de l'Est sont parvenus à échapper cette semaine aux passeurs qui les retenaient en captivité près de la ville libyenne de Bani Walid, a-t-on appris auprès d'une source locale et de travailleurs humanitaires.