International Reportage

«FMI dehors»: des Irlandais manifestent pour leur «indépendance»

Au moins 50.000 Irlandais ont défilé samedi 27 novembre, au son des cornemuses, pour dénoncer l'austérité et l'accord avec l'Union européenne et le FMI. Dimanche, Dublin est tombé d'accord sur un plan d'austérité préalable à une aide de 85 milliards d'euros, dont 35 pour renflouer les banques. Reportage à Dublin.

Ludovic Lamant

27 novembre 2010 à 22h57

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

De notre envoyé spécial à Dublin
L'Irlande bouge encore. Au moins 50.000 personnes ont manifesté samedi 27 novembre à Dublin, dans un bruyant concert de cornemuses et de sifflets, pour dénoncer l'austérité draconienne prônée par le gouvernement, et défendre l'«indépendance» de l'île, mise à mal par le Fonds monétaire international (FMI) et l'Union européenne (UE). Parti des quais de la rivière Liffey, sur la rive sud de la capitale, le défilé s'est terminé, de manière symbolique, à la poste centrale, rive nord. C'est depuis cet imposant bâtiment flanqué de colonnes que fut déclarée, en 1916, l'indépendance de l'Irlande, par des insurgés qui en avaient fait leur quartier général.

© 

«Les travailleurs irlandais ne sont pas opposés à l'idée de faire des sacrifices. Ils sont opposés à ce qu'on les sacrifie. Et s'il n'y a, comme on nous dit, aucune alternative, alors cessons de prétendre que l'Irlande est encore une démocratie», a lancé le journaliste Fintan O'Toole, dans un tonnerre d'applaudissements, lors du rassemblement final. «Nous ne sommes pas des sujets, mais des citoyens. Nous voulons le retour de notre république !» Dans la foule conquise, on hurle des «OUT» (dehors!), adressés au FMI comme au gouvernement du carbonisé premier ministre Brian Cowen.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Éducation — Enquête
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Santé — Enquête
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Violences sexuelles — Enquête
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Migrations — Reportage
En Pologne, les migrants toujours en quête de protection
Plusieurs centaines de migrants ont tenté d’entrer en Pologne la semaine dernière. Dans la forêt située côté polonais, activistes et médecins bénévoles croisent toujours des familles ou hommes seuls, traumatisés et transis de froid, qu’ils aident du mieux qu’ils peuvent. Des avocats se mobilisent pour faire respecter le droit d’asile.
par Nejma Brahim