Rif, terrorisme, immigration: Mohammed VI tourne le dos à l’actualité du Maroc

Par Ali Amar (Le Desk)

Le Maroc est au cœur de l’actualité internationale à travers les actes terroristes de ses ressortissants qui ont endeuillé l’Espagne. Dans son dernier discours à la nation, le roi n’a pas évoqué ce sujet lié aux migrations, ni celui, interne, de la crise sociale dans le Rif. Tous ces sujets concernent pourtant la nature de son régime, de plus en plus questionnée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La terreur des fous de Dieu en Europe, en majorité d’origine marocaine, le retour explosif des pateras sur le Vieux Continent via l’Espagne, la situation toujours préoccupante dans le Rif et les questionnements qui en découlent sur la suprématie de la monarchie sur tous les pouvoirs politiques au Maroc ont constitué l’essentiel de l’actualité marocaine ces derniers jours, à l’aune des événements sanglants de Barcelone, Cambrils et Turku. Pourtant, aucun de ces sujets qui mettent plus que jamais le Maroc sous les feux des projecteurs n’a été abordé par le roi Mohammed VI, lors de son discours prononcé il y a une semaine à l’occasion du 64e anniversaire de la « Révolution du roi et du peuple ». Celui-ci a préféré le consacrer, contre toute attente, à l’Afrique, où Rabat mène depuis des mois une intense offensive diplomatique.