La Californie au bord de la crise de nerfs

Par
La crise économique américaine a frappé plus durement la Californie que le reste des Etats-Unis. Mais le vrai problème du Golden State, fort de ses 37 millions d'habitants et dirigé par Arnold Schwarzenegger (en photo en 1984 au côté de Ronald Reagan) jusqu'en 2010, c'est son système politique faisant la part belle aux initiatives populaires qui paralysent la prise de décision des élus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Californie ne fait plus rêver. Du moins pour l'instant. L'État le plus peuplé, et aussi le plus riche, des États-Unis est au bord du gouffre économique et de la paralysie politique. Habitué à traverser des crises en tous genres (des catastrophes naturelles récurrentes à l'effondrement des industries de défense dans les années 1990), le Golden State est aujourd'hui frappé de plein fouet par la récession américaine, qui s'y trouve accentuée par un système institutionnel usé jusqu'à la corde.