Pour l’abolition du titre de séjour

Il a fallu du temps pour abolir l’esclavage, il a fallu du temps pour abolir la peine de mort : il en faudra pour abolir la nécessité de détenir un titre de séjour, écrit le maire de Palerme, la ville européenne la plus tournée vers l’Afrique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Les migrants nous poussent à nous interroger sur les droits, pas seulement sur notre respect des droits de l’homme mais sur les droits qui sont les nôtres, les droits de tout être humain.