Au Chili, les manifestantes accusent les forces de police

Par

Au cœur du Chile desperto, le « réveil chilien », des milliers de femmes sont en première ligne de la répression policière, victimes de violences et d'abus sexuels. Après la disparition de deux jeunes femmes, une journaliste et une militante, TV5 Monde a rencontré le Réseau chilien contre les violences faites aux femmes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Albertina Martínez Burgos avait 38 ans. La photographe indépendante a été retrouvée morte la nuit du jeudi 21 novembre dans son appartement de Santiago, son corps portant des traces de violences. C’est un ami qui, n’arrivant pas à la joindre depuis deux jours, a alerté sa mère. Les enquêteurs ont conclu à un homicide, mais les causes de la disparition de la jeune femme donnent lieu à de nombreuses interrogations, d’autant que son matériel de travail – appareil photo, disque dur et ordinateur – a disparu.