Grèce : il manque 11 milliards d'euros pour le plan de sauvetage

Par

Le rapport du FMI sur la situation en Grèce est encore plus accablant que d’habitude. Pour aider Athènes à surnager, les pays européens devraient lui accorder une nouvelle restructuration et renoncer à, au moins, 7,8 milliards de prêts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au lendemain de l’autorisation de paiement d’une nouvelle tranche de crédits (4 milliards d’euros) accordée à la Grèce, la commission européenne s’était voulue rassurante. Le plan de sauvetage était parfaitement sur les rails, avait assuré un de ses porte-parole le 27 juillet. Toutes les rumeurs disant qu’il manquait au moins 4 milliards d’euros pour stabiliser la situation financière du pays étaient infondées, avait-il poursuivi. L’important était que le gouvernement grec tienne ses engagements, supprime les 35 000 fonctionnaires publics, accélère les privatisations et les réformes structurelles, avait-il conclu.