martine orange

Ancienne journaliste à l'Usine Nouvelle, au Monde, et à la Tribune. Plusieurs livres: Vivendi: une affaire française; Ces messieurs de chez Lazard, Rothschild, une banque au pouvoir. Participation  aux ouvrages collectifs : l'histoire secrète de la V République, l'histoire secrète du patronat ,  Les jours heureux, informer n'est pas un délit.

Consulter ma déclaration d'intérêts

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • La fusion entre Fincantieri et Naval Group, l’autre dossier entre la France et l’Italie

    Par
    Le premier ministre italien Giuseppe Conte et Emmanuel Macron à l’Élysée, le 15 juin. © Reuters Le premier ministre italien Giuseppe Conte et Emmanuel Macron à l’Élysée, le 15 juin. © Reuters

    En dépit des tensions diplomatiques, le nouveau premier ministre italien avait une bonne raison de se rendre à l’Élysée : discuter de l’avancement du projet de rapprochement entre les chantiers publics navals italiens Fincantieri et les anciens arsenaux français Naval Group.

  • Loi sur la SNCF: une entreprise de démolition

    Par
    Manifestation des cheminots le 12 juin. © Reuters Manifestation des cheminots le 12 juin. © Reuters

    Le projet de loi doit être adopté mercredi 13 juin par l’Assemblée nationale, puis jeudi par le Sénat, alors que les cheminots ont réalisé mardi leur 29e journée de grève. Mediapart décrypte l’essentiel des mesures du texte, à l’issue des discussions parlementaires. Cette loi démolit l’existant sans apporter de réponses sur l’avenir, à commencer par un financement viable du système ferroviaire.

  • A Bercy, des témoins contredisent la version d'Alexis Kohler

    Par et
    Alexis Kohler et Emmanuel Macron à l'Elysée, en mai 2017. © Reuters Alexis Kohler et Emmanuel Macron à l'Elysée, en mai 2017. © Reuters

    Jamais ils n’ont été avertis des liens familiaux du secrétaire général de l’Élysée avec MSC, jamais ils n’ont su qu’il s’était déporté sur le sujet, témoignent auprès de Mediapart de hauts fonctionnaires de Bercy. Ignorant tout de sa situation, ils lui ont adressé sans précaution toutes les notes. Et elles ont été nombreuses. Des perquisitions ont été menées mercredi à Bercy, notamment dans les bureaux de la commission de déontologie. 

  • Affaire Kohler: le parquet national financier ouvre une enquête

    Par
    Alexis Kohler arrive à l’Élysée, le 3 janvier 2018. © Reuters Alexis Kohler arrive à l’Élysée, le 3 janvier 2018. © Reuters

    Le parquet national financier a indiqué lundi 4 juin avoir ouvert une enquête à la suite de la plainte déposée par Anticor pour prise illégale d’intérêts et trafic d’influence contre le secrétaire général de l’Élysée. Après nos révélations, les agissements du bras droit d’Emmanuel Macron dans le dossier MSC, société avec laquelle il a de nombreux liens familiaux, sont au cœur de l’enquête.

  • Commerce international: l’Europe à la merci de Trump

    Par
    Avant el sommet du G7 au Canada le 2 juin © Reuters Avant el sommet du G7 au Canada le 2 juin © Reuters

    Les Européens tentent d’organiser leur riposte aux mesures douanières prises par les États-Unis contre les importations d’acier et d’aluminium. Mais les divergences d’intérêt se font jour et après la rupture de l’accord iranien, l’Europe se montre plus vulnérable que jamais face à Donald Trump.

  • Avec l’Italie, la crise de l’euro se rappelle au souvenir des dirigeants européens

    Par
    Au plus haut depuis la crise de 2011. © Bloomberg Au plus haut depuis la crise de 2011. © Bloomberg

    La crise politique italienne est en train de se transformer en déroute financière. Le brouillard entretenu par la politique monétaire ultra-accommodante de la BCE se dissipe. La crise de l’euro, masquée pendant un temps, revient sur le devant de la scène. Les responsables européens se retrouvent face à l’échec de leur gestion accablante des dix dernières années.

  • L’affaire Kohler éclabousse Macron

    Par et
    Alexis Kohler arrive à l’Élysée, le 3 janvier 2018. © Reuters Alexis Kohler arrive à l’Élysée, le 3 janvier 2018. © Reuters

    Selon les documents de la commission de déontologie que nous publions, le secrétaire général de l’Élysée n’a jamais révélé à cette instance ses liens familiaux avec la société MSC. Pour faciliter son pantouflage controversé en 2016, Emmanuel Macron a signé une attestation qui n’évoque pas la situation de conflit d’intérêts de son ami et plus proche collaborateur.

  • Conflit d’intérêts: la réunion qui trahit le numéro 2 de l’Elysée

    Par
    Alexis Kohler a des liens familiaux avec le fondateur et principal actionnaire de MSC. © Reuters Alexis Kohler a des liens familiaux avec le fondateur et principal actionnaire de MSC. © Reuters

    En mars 2017, quelques mois après avoir quitté Bercy, Alexis Kohler s’est retrouvé du côté du privé pour y défendre la cause de MSC, le croisiériste où il est allé pantoufler. L’ancien secrétaire d’État Christophe Sirugue, ébahi, a confirmé l’information à Mediapart.

  • Le dollar, arme suprême de Trump

    Par
    Ligne de production de 206 Peugeot en Iran. © DR Ligne de production de 206 Peugeot en Iran. © DR

    Le message est sans appel. Le gouvernement américain donne trois mois aux groupes européens pour couper tous les ponts avec Téhéran. Le dollar et les lois d’extraterritorialité permettant aux autorités américaines de poursuivre les groupes étrangers rendent l’embargo incontournable. Quoi qu’en disent les Européens.

  • Alexis Kohler, un mensonge d’Etat à l'Elysée

    Par
    Alexis Kohler. © Reuters Alexis Kohler. © Reuters

    Le secrétaire général de l’Élysée a l’image d’un haut fonctionnaire irréprochable. Pourtant, il existe une ombre dans sa carrière : Alexis Kohler est un proche cousin des principaux actionnaires du groupe de transport maritime MSC. Cachant ses liens familiaux, il s’est trouvé à maintes reprises en position de mettre les moyens de l’État à disposition du croisiériste. Révélations sur un conflit d’intérêts majeur.