« 18 mois » avec des migrants mineurs et isolés

Dans un immense bâtiment appartenant au diocèse de Marseille, des mineurs exilés, des personnes à la rue, des couples de migrants avec enfants sont accueillis et encadrés par des solidaires. Le squat Saint-Just a fonctionné pendant un an et demi, abritant parfois jusqu’à 400 personnes. La documentariste Roxane Perrot a suivi cette expérience de bout en bout pour raconter comment s’invente une forme de vie commune.

Roxane Perrot

24 décembre 2022 à 11h57

Ils préfèrent être appelés solidaires plutôt que bénévoles ou militants. Ils accueillent les migrants dans ce lieu, recueillent les dons des voisins, organisent les repas, veillent sur la santé des uns et des autres, aident aux démarches administratives, assurent des cours.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié