Bernie 2016, c’était leur campagne, leur espoir

Par Tënk & Mediapart

Bernie Sanders vient de jeter l'éponge dans la course à la présidentielle américaine. En 2020 comme en 2016, il était pourtant, pour certains, la seule possibilité de voir la société américaine devenir plus solidaire, plus tolérante. Il y a quatre ans, Jonathan Katz était de ceux-là et son combat saisi par la caméra de Lionel Rupp et Michael David Mitchell était magnifique. En partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On connaît bien sûr la fin : Hillary Clinton sera la candidate des démocrates et Donald Trump deviendra président des États-Unis. Mais cela n’enlève rien à la beauté de ce documentaire. Car montrer les partisans de Bernie Sanders en train de militer, montrer les Hispanos, les Afro-Américains, les féministes ou les gays s’efforçant de faire entendre leur voix, que ce soit en 2016 – lorsque Lionel Rupp et Michael David Mitchell ont tourné ce film – ou aujourd’hui, donne à voir des États-Unis un autre visage que celui, vociférant, de leur président. Et rappelle que la politique est une passion qui peut doucement arracher des larmes.