Court métrage iranien (3/3) : « La Faille »

Par Le festival Cinéma(s) d’Iran & Mediapart

À l’occasion du festival Cinéma(s) d’Iran qui se tient jusqu’au mardi 29 juin à Paris, Mediapart diffuse trois courts métrages. Aujourd’hui, en 15 minutes, une lycéenne prise entre la peur et le mensonge ; un film signé Soheil Amirsharifi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après Tattoo (2019) de Farhad Delaram diffusé mercredi, et Le Chant du moineau (2019) de Farzaneh Omidvarnia diffusé vendredi, voici La Faille (2018) de Soheil Amirsharifi. En 15 minutes, une histoire de bagarre à l’école, de bras cassé et de caméras de surveillance.