«Et pourquoi moi je dois parler comme toi», un spectacle d’Anouk Grinberg

« Quand on parle d’art brut, on pense à la sculpture ou la peinture, mais il y a aussi une littérature brute », souligne pertinemment l’actrice et artiste Anouk Grinberg. Elle a rassemblé des textes. Ce devait être un spectacle, mais les représentations ont été annulées. En voici une captation, afin que ces textes « confondants de tendresse, de rage, de drôlerie et de liberté » puissent être entendus.

Accompagnée du musicien Nicolas Repac, Anouk Grinberg dit les mots de femmes et d’hommes enfermés dans des hôpitaux psychiatriques. Au cours de leur internement, ils ont écrit des lettres, des poèmes, des suppliques pour que le monde ne les oublie pas. Aucun d’eux ne se prenait pour un auteur, ils écrivaient comme on a la pulsion de la vie. « Nous sommes à la racine de l’art, l’art à l’état brut », souligne-t-elle.
Anouk Grinberg a trouvé ces textes dans les archives de musées, dont celles de la Collection de l’art brut, à Lausanne (Suisse), dans des recueils ou auprès de personnels d’hôpitaux psychiatriques. Pour ce spectacle de 58 minutes qui – avant que n’interviennent les mesures sanitaires liées au Covid-19 – devait être joué au Théâtre de la Colline, à Paris, elle a réuni les textes de (dans l’ordre d’apparition) : Ingeborg Bachmann, Jules Pages, Justine Python, Jeanne Tripier, Samuel Daiber, Marguerite Pillonel, Aloise, quelques auteurs inconnus, Charlotte Morin Jego, Aimable Jayet, Emily Dickinson, Henri Michaux, Laure, Joseph Heuer, Wolfli, Odysseus Elytis.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers documentaires

À la Une de Mediapart

Énergies
Après l’embargo sur le pétrole russe, l’Europe dans le brouillard
Annoncée depuis des mois, la guerre du pétrole contre la Russie est une réalité depuis lundi 5 décembre. L’Europe a engagé un embargo, les membres du G7 imposent un plafonnement du prix du baril à 60 dollars pour les pays tiers. Avec quelles conséquences ? Personne ne sait.
par Martine Orange
Justice
Devant la cour d’appel, Nicolas Sarkozy crie son innocence
Rejugé pour corruption, l’ancien chef de l’État s’en est pris à une enquête illicite selon lui, et a réaffirmé ne rien avoir commis d’illégal en utilisant la ligne téléphonique « Paul Bismuth ».
par Michel Deléan
Justice
Les enjeux d’un second procès à hauts risques pour l’ancien président
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert sont rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Corruption — Analyse
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan