«Et pourquoi moi je dois parler comme toi», un spectacle d’Anouk Grinberg

« Quand on parle d’art brut, on pense à la sculpture ou la peinture, mais il y a aussi une littérature brute », souligne pertinemment l’actrice et artiste Anouk Grinberg. Elle a rassemblé des textes. Ce devait être un spectacle, mais les représentations ont été annulées. En voici une captation, afin que ces textes « confondants de tendresse, de rage, de drôlerie et de liberté » puissent être entendus.

Accompagnée du musicien Nicolas Repac, Anouk Grinberg dit les mots de femmes et d’hommes enfermés dans des hôpitaux psychiatriques. Au cours de leur internement, ils ont écrit des lettres, des poèmes, des suppliques pour que le monde ne les oublie pas. Aucun d’eux ne se prenait pour un auteur, ils écrivaient comme on a la pulsion de la vie. « Nous sommes à la racine de l’art, l’art à l’état brut », souligne-t-elle.
Anouk Grinberg a trouvé ces textes dans les archives de musées, dont celles de la Collection de l’art brut, à Lausanne (Suisse), dans des recueils ou auprès de personnels d’hôpitaux psychiatriques. Pour ce spectacle de 58 minutes qui – avant que n’interviennent les mesures sanitaires liées au Covid-19 – devait être joué au Théâtre de la Colline, à Paris, elle a réuni les textes de (dans l’ordre d’apparition) : Ingeborg Bachmann, Jules Pages, Justine Python, Jeanne Tripier, Samuel Daiber, Marguerite Pillonel, Aloise, quelques auteurs inconnus, Charlotte Morin Jego, Aimable Jayet, Emily Dickinson, Henri Michaux, Laure, Joseph Heuer, Wolfli, Odysseus Elytis.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers documentaires

À la Une de Mediapart

France — Enquête
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Terrorisme — Entretien
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Justice — Reportage
À Marseille, des juges font reculer l’incarcération à la barre
L’aménagement de peine, par exemple le bracelet électronique, prononcé dès le jugement, est une possibilité qui n’avait jamais décollé avant 2020. Mais à Marseille, la nouvelle réforme de la justice et la volonté d’une poignée de magistrats ont inversé la tendance. Reportage en comparution immédiate.
par Feriel Alouti
France — Enquête
Violences conjugales : le jugement qui condamne le candidat LREM Jérôme Peyrat
Investi par la majorité présidentielle malgré sa condamnation pour violences conjugales, l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron continue de minimiser les faits. Mais le jugement rendu en septembre 2020 par le tribunal correctionnel d’Angoulême note que Jérôme Peyrat a « adapté sa version » aux stigmates, physiques et psychologiques, constatés sur son ex-compagne, ayant occasionné 14 jours d’ITT.
par Ellen Salvi