«Jean Painlevé, fantaisie pour biologie marine»

Par Tënk & Mediapart

Cinéaste atypique, biologiste proche des surréalistes André Breton, Luis Bunuel et Alexander Calder, Jean Painlevé a réussi en 200 courts films à faire dialoguer la recherche scientifique et l'art. Ce film biographique signé François Lévy-Kuentz doit toute sa magie aux images captées dès 1927.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il désespéra son père (Paul Painlevé, mathématicien et trois fois président du conseil entre 1917 et 1925) quand ce dernier découvrit qu'il séchait les cours du lycée Louis-le-Grand. À la fin de sa carrière, Jean Painlevé s'opposa énergiquement à la création du Festival de Cannes qu'il pressentait devenir le lieu de toutes les coteries et autres petits arrangements. Esprit libre et engagé, Jean Painlevé, considéré aujourd'hui comme l'un des fondateurs du cinéma scientifique, est parvenu à transmettre tout l'émerveillement que lui procurait l'observation de la nature.