«Judith Butler, philosophe en tout genre»

Par Tënk & Mediapart

« J’ai toujours été légèrement décalée », s’amuse la professeure de Berkeley, une des principales théoriciennes des gender studies américaines, les « études sur le genre » si décriées en France, dans ce portrait de Paule Zajdermann où l’on voit Judith Butler face à ses étudiants, ses lecteurs, ses critiques… dérouler sa pensée au carrefour de l’anthropologie, de la sociologie et de la philosophie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le masculin, le féminin, le genre, le sexe… C'est sur ces questions que travaille la philosophe américaine Judith Butler, autrice de Trouble dans le genre (éd. La Découverte, 2005). La question de l’identité qui est forcément multiple : « Je suis lesbienne et gay, mais est-ce que ça intervient avant d'être femme, juive, américaine, philosophe ? Non, ce n'est pas la seule identité », précise-t-elle dès le début du film. De son enfance au sein d’une famille juive qui souhaitait tant se conformer aux normes d’Hollywood à la question des droits des minorités sexuelles en Israël indissociable pour elle de « la privation des droits » des Palestiniens, ce portrait restitue l’ampleur du chantier intellectuel de Judith Butler, mais aussi sa générosité, son énergie et son humour.