«Le Souffle du canon», les mots rares de soldats traumatisés

Ils ont fait la guerre au Mali, en Afghanistan et en sont revenus meurtris, brisés, fracassés. Souffrant de stress post-traumatique (SPT), ils tentent, au Centre des blessés de l’armée de terre dans le Mercantour, de retrouver le sens et le goût de la vie. Le documentaire de Nicolas Mingasson livre les témoignages bouleversants d’hommes et de femmes engagés dans un monde où la faiblesse n’a pas sa place.

Images en Bibliothèques et Mediapart

11 juillet 2020 à 11h15

« Le souffle du canon » est l’expression employée durant la Première Guerre mondiale pour expliquer l’état d’hébétude dans lequel revenaient certains soldats envoyés au front : ils avaient senti, disait-on aussi, « le vent du boulet ». Laurent Mauvignier a remarquablement décrit dans son roman Des hommes l’état psychologique dans lequel revinrent des appelés ou des engagés de la guerre d’Algérie, tout comme Kevin Power le fit dans Yellow Birds en parlant d’un soldat revenu d’Irak. On peut revenir fracassé de la guerre, asocial, addict aux drogues ou à l’alcool, violent ou profondément apathique. Certaines statistiques affirment que durant les années 1990, la moitié des sans-abri aux États-Unis étaient vétérans des guerres du Vietnam ou d’ailleurs.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Art — Enquête
Trafic d’antiquités : l’art du blanchiment
La mise en examen de l’ancien directeur du Louvre, Jean-Luc Martinez, a mis en lumière l’essor pris par le pillage des sites archéologiques. Les objets se retrouvent ensuite dans les maisons de ventes et les galeries occidentales  prestigieuses. Plongée au cœur d’un circuit opaque et tentaculaire.
par Antoine Pecqueur
France — Enquête
Sarkozy-Kadhafi : des mises en examen dans l’opération Hannibal
Une partie de l’équipe impliquée dans la fausse rétractation de Ziad Takieddine a été mise en examen en juin pour « corruption d’agent public étranger », pour avoir tenté de faire libérer le fils de Mouammar Kadhafi, Hannibal, incarcéré au Liban. Noël Dubus, qui pilotait l’opération, a été écroué vendredi.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Médias
Blast, BHL et le Qatar : ce qu’a dit la justice
Bernard-Henri Lévy a perdu son procès en appel contre le média Blast, qui le présentait comme le possible bénéficiaire d’un financement du Qatar. Le philosophe critique l’interprétation de l’arrêt faite par le directeur du site d’information.
par Yann Philippin
Les rendez-vous de Mediapart
« Ouvrez l’Élysée » : échangez avec Usul et Ostpolitik
Venez échanger avec Usul et Ostpolitik d’« Ouvrez les guillemets », qui ont chroniqué toute la campagne un lundi sur deux. Posez vos questions en direct.
par La rédaction de Mediapart