« Les Enfants terribles », une révolte d’enfants turcs

Les États généraux du film documentaire s’ouvrent dimanche 21 août à Lussas, en Ardèche. À cette occasion, en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, nous diffusons un film qui y avait fait sensation l’an passé : le quotidien d’une famille rurale turque filmée par l’un de ses fils, Ahmet Necdet Çupur. Où les enfants se battent contre l’autorité et les valeurs traditionnelles de leurs parents. 

Tënk et Mediapart

20 août 2022 à 18h12

Nous sommes dans le village turc de Keskincik, non loin de la frontière syrienne. La grande ville la plus proche est Antakya (Antioche en français). Une des sept enfants de la famille veut aller y faire des études et surtout fuir le village. Un de ses frères aussi. Ils appellent leur aîné à l’aide. Celui-ci, après avoir travaillé comme ingénieur civil en Irak et en Afghanistan, s’est installé à Paris et est devenu réalisateur. Parti à 13 ans du village, ce sera pour lui l’occasion, vingt ans après, d’y retourner et de filmer le quotidien de sa famille.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié