«Nijnok», peluches en série

Par Périphérie & Mediapart

Les 25e Rencontres du cinéma documentaire de Montreuil se dérouleront cette année en ligne. Pour les accompagner et les soutenir, Mediapart diffuse aujourd’hui un court-métrage de Leo Wentink. Ou comment la façon de filmer une ferme industrielle en fait un objet totalement étrange.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Depuis vingt-cinq ans, lassociation Périphérie organise les Rencontres du cinéma documentaire au cinéma Le Méliès de Montreuil. Alors que les mesures sanitaires imposent la fermeture des salles, lédition de cette année se déroulera en ligne, sur ce site, du jeudi 3 au dimanche 6 décembre minuit. Pour les accompagner, Mediapart diffuse deux courts-métrages de la programmation. Après celui de mercredi qui se passait à Gibraltar (Territory, dEleanor Mortimer, toujours visible ici), partons aux Pays-Bas, dans un élevage de lapins. Cachée dans la campagne du Brabant aux Pays-Bas, cette ferme consiste en de longs hangars, où plus de 20 000 petits lapins blancs aux yeux rouges croissent et se multiplient.

Désolé, les droits de diffusion de ce film
sur Mediapart ont expiré.

Nijnok. Pays-Bas,  2004, 12 min. // Auteur & réalisateur : Leo Wentink // Image : Aage Hollander // Son : Tom Bijnen // Montage : Katarina Turler // Production : Armadillo Film

peripherie2020
Cette année, la programmation des Rencontres du cinéma documentaire est entièrement consacrée aux animaux et à leur rapport avec les hommes. Des films de Nicolas Philibert, Jean-Louis Le Tacon, Christine Baudillon, Barbet Schroeder, Juliette Guignard…, ainsi que de nombreux courts-métrages, seront visibles en ligne jusqu’à dimanche soir, accompagnés de podcasts, d’ateliers et de débats.  

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous