«Sous la douche, le ciel»: oui, du luxe... et pour les sans-abri!

Par Images En Bibliothèques & Mediapart

C’est un thriller politique, un film à suspense. À Bruxelles, une association citoyenne affronte les institutions et les politiques pour monter un projet de douches destinées aux plus vulnérables. Ce documentaire, que le duo Effi & Amir a tourné sur cinq ans, prend le parti d’un certain humour pour mettre à nu l’exclusion de nos sociétés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’idée est pleine de bon sens : les plus démunis ont aussi droit à un bon bain chaud qui leur permettrait de se détendre un peu, de se sentir propres et de reprendre peut-être confiance en eux. Le groupe de Bruxellois humanistes qui l’anime est, lui, plein d’énergie et d’imagination. Et pourtant, le projet DoucheFLUX est à chaque étape semé d’embûches : de la recherche de fonds à la visite de bâtiments ; des réunions avec les administrations et les élus à la demande de permis d’urbanisme ; des arguments à offrir aux éventuels mécènes jusqu’aux travaux à conduire… tous les bâtons se mettent dans les roues dès que le projet pointe l’ineptie des politiques publiques et leur obsession de cantonner la misère dans les marges en souhaitant ainsi la rendre invisible.