« Un homme qui dort », sur un texte de Georges Perec

Juste après avoir été salué pour « Les Choses », Georges Perec publie en 1967 l’exact contraire, « Un homme qui dort », récit de ce qu’on nommerait aujourd’hui sa dépression. Dans ce qui demeurera l’unique film de l’écrivain, l’ouvrage est lu, en voix off, par Ludmila Mikaël.

Tënk et Mediapart

26 mars 2022 à 17h50

Ce n’est pas vraiment un documentaire, si ce n’est pour les étonnantes images du Paris des années 1970, ses voitures, ses cafés et cinémas, son trou des Halles, ses petits logements, ses travailleurs matinaux et… les réveils mécaniques. Mais c’est l’unique film de l’écrivain Georges Perec, l’adaptation de son livre Un homme qui dort publié en 1967. Un récit au départ très factuel, sans affect ni plainte, d’une plongée en hibernation, d’une disparition du désir – « Ta place est vide, tu ne finiras pas ta licence, tu ne feras plus d’études » – qui se fait au fil de la centaine de pages plus inquiétant, morbide, effrayant  – « Tu t’es arrêté de parler et seul le silence t’a répondu. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Moyen-Orient — Analyse
Face à la colère du peuple, le régime iranien choisit la fuite en avant répressive
Les unités organisant la répression sont multiples et impitoyables mais n’arrivent toujours pas à mater des manifestants qui n’exigent plus seulement la fin du voile obligatoire, mais celle du régime.
par Jean-Pierre Perrin
Énergies
Énergies renouvelables : un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Numérique
Amnesty International dénonce le rôle de Facebook dans les exactions contre les Rohingyas du Myanmar
L’ONG publie un rapport documentant comment, en 2017, le réseau social a été incapable de modérer les messages appelant à la discrimination ou au meurtre des membres de cette minorité ethnique de confession musulmane, et les a même promus via ses algorithmes. Elle demande à sa société mère, Meta, de les indemniser.
par Jérôme Hourdeaux
Éducation — Analyse
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec