Un «Verrou» sur le corps des femmes

Trois Tunisiennes. Trois récits de femmes qui ont connu le « tasfih », un sortilège qui prétend protéger de toute pénétration, désirée ou subie, avant le mariage. Les réalisatrices Leila Chaïbi et Hélène Poté parviennent à dire l’emprise d’une société sur le corps des femmes et à saisir le paradoxe de ce « verrou ». En partenariat avec Tënk.

Tënk & Mediapart

6 février 2021 à 16h43

Houda, Mabrouka et Faouzia sont des femmes d’âge et de conditions sociales très différents. Mais toutes ont vécu le cérémonial du tasfih : enfants, elles ont été « fermées » puis, à la veille de leur nuit de noces, « ouvertes ».
Mais de quoi protège ce sortilège ? À écouter Houda, Mabrouka et Faouzia parler de leur corps, de la place des femmes dans l’intimité, la famille et la société tunisienne, on entend que, plus que l’injonction à arriver vierge au mariage, le tasfih apaise les mères face au risque d’agression de leur fille, préserve les femmes de l’emprise que les hommes pensent avoir sur leur corps.
Tiraillée entre tradition et désir d’émancipation, la femme ainsi « protégée » peut paradoxalement se sentir plus libre, notamment face à l’obscurantisme.
Il a fallu des années aux deux réalisatrices pour parvenir à tourner ce documentaire très sensible où chaque femme aborde la question de la liberté à son échelle, en fonction de son histoire. Et si les réalisatrices ont choisi d’intégrer quelques scènes de fiction dans leur film, ces moments soulignent délicatement le courage qu’il a fallu à Houda, Mabrouka et Faouzia, pour parler d’un tabou encore présent en Tunisie.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers documentaires

À la Une de Mediapart

Gauche(s) — Entretien
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle
Europe
Ukraine : divisé, le monde occidental peine à dessiner une issue
Alors que le spectre d’un conflit long se précise, faut-il continuer, et jusqu’à quand, à livrer des armes à Kyiv ? Est-il encore possible de ménager une « porte de sortie » à Vladimir Poutine pour faciliter de futures négociations de paix ? Aux États-Unis comme en Europe, des dissensions commencent à affleurer sur ces sujets clés.
par Ludovic Lamant
Migrations — Reportage
La guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Politique
Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi