« Zou », une jambe en moins, un point d’appui

Ahmad Shah a perdu une partie de sa famille dans le chaos afghan. Une jambe aussi. Il a fui son pays à pied et vit maintenant à Loos, dans le Nord. Son travail, c’est réparer les corps. Un documentaire de Claire Glorieux sur l’exil et la réparation, programmé en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur.

Tënk et Mediapart

27 août 2022 à 12h04

Ahmad Shah a mis dix-huit mois pour arriver en France. Ce n’était pas son objectif, il aurait préféré s’installer plus près de l’Afghanistan pour faire venir sa femme et ses trois enfants. Mais partout, il a été chassé et a dû fuir malgré sa prothèse de fortune qu’il doit réparer avec ce qu’il a sous la main. Arrivé à Dunkerque en 2009, il rencontre le prêtre Gonzague Cuvelier qui l’accueillera chez lui pendant deux ans. Ici, il sera soigné par Nord Orthopédie à Loos, dont les professionnels admirent son expertise du corps et des prothèses. C’est là qu’il trouvera du travail quand il sera reconnu réfugié politique en 2011.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié