Audiovisuel extérieur de la France: «la fusion est aujourd'hui condamnée», selon Didier Mathus

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Ce projet de fusion est un projet souhaité par le président de la République et nous ne l’abandonnerons pas»: en réponse à un préavis de grève, la direction de RFI avait ainsi expliqué la raison du rapprochement à marche forcée de la radio avec France 24. Lundi 16 janvier, pourtant, la cour d'appel de Paris a suspendu la procédure à la veille de l'assemblée générale des actionnaires qui devait la valider. Mais pour le corapporteur de la mission d'information parlementaire sur «l'audiovisuel extérieur de la France», Didier Mathus (PS), la fusion ne peut plus être envisagée telle quelle.