1931-1934: «La France travaille»

Par

François Kollar est né en Slovaquie, en 1904, et mort à Créteil, en 1979. Cheminot dans son pays natal, puis tourneur sur métaux dans les usines Renault à Billancourt, il devient photographe professionnel à 24 ans… Entre 1931 et 1934, alors que les effets de la crise de 1929 commencent à se faire sentir en France, les éditions Horizons de France lui passent commande pour documenter la France au travail. Il sillonne 20 départements, photographie tous les secteurs de l’industrie, de l’artisanat et de l’agriculture, fournit plus de 2 000 photos, qui donneront lieu à 15 publications de La France travaille. Son approche s’attache au geste technique, mais n’oublie pas l’aspect social du travail. Les légendes des 24 photos ci-dessous sont de François Kollar. Les négatifs de La France travaille sont conservés par la bibliothèque Forney de la Ville de Paris, l’ensemble est diffusé en exclusivité par Roger-Viollet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. À gauche : Le bâtiment. Béton armé : montage d’une sapine. Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Établissements Sainrapt et Brice. 1931.
    À droite : Le bâtiment. Peintre en bâtiment. Paris. Entreprise Ruhlmann et Laurent. 1931.

Voir tous les portfolios