Au Vigan, une Ressourcerie pour réparer le monde

14 photos

Produire un minimum de déchets, récupérer tout ce qui est récupérable, favoriser le collectif et mutualiser au maximum les ressources : depuis 2015, trois amis ont investi une ancienne usine textile du Vigan, dans le Gard, qu’ils ont transformée en ressourcerie en créant dix emplois. Première étape d’un projet qui vise à démontrer qu’une autre économie est possible, notamment pour revitaliser les territoires ruraux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Patrick Artinian

    10 juin 2021, Ressourcerie du Pont, Le Vigan (Gard). Jean-Marie Nadal est préretraité, bénévole à la Ressourcerie du Pont, où il contrôle l’électroménager. Son épouse, Christelle, est une des premières salariées, chargée des jouets. Tous deux ont travaillé auparavant dans l’industrie textile. En moins de six ans, les fondateurs de la Ressourcerie du Pont (Antoine Rabourdin, 35 ans, Élise Gruntz, 39 ans, et Sébastien Pichot, 41 ans) ont créé dix emplois (équivalent de six pleins-temps) dans une ville, Le Vigan, 3 800 habitants, durement éprouvée depuis que l’industrie textile a mis la clé sous la porte ou s’est délocalisée, au début des années 2000.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 15 photos
par Patrick Artinian
Portfolio — 20 photos
par Gabriel Gauffre et Sadak Souici / Agence Le Pictorium
Portfolio — 13 photos
par Rachida El Azzouzi

À la Une de Mediapart

Journal — France
Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
Journal — France
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Économie
Orpea s’effondre en Bourse après les révélations de Mediapart, le directeur financier limogé
À la suite d’une enquête publiée ce matin par Mediapart et Investigate Europe, Orpea a annoncé avoir limogé son directeur financier Sébastien Mesnard, visé dans notre article. L’action a chuté de 19 % en une journée.
par Yann Philippin
Journal — France
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi