Aube: les derniers jours de l’usine Allia

15 photos

Les usines Allia (situées à Digoin, en Saône-et-Loire, et à La Villeneuve-au-Chêne, dans l’Aube) vont fermer. Les syndicats ont voté mardi à plus de 92 % le plan de sauvegarde de l’emploi. Il y a un an, en mai 2016, le groupe suisse Geberit, spécialiste des sanitaires, décidait de délocaliser la production au Portugal et en Pologne, et de restructurer les activités de sa filiale française Allia. En tout, 257 emplois étaient menacés, dont 80 à La Villeneuve-au-Chêne. Les ouvriers et les élus sont parvenus en janvier à faire suspendre le plan de sauvegarde de l’emploi (lire ici l’article de Mediapart), mais en vain. Dans l’Aube, les ouvriers cesseront de travailler fin juillet. Raphaël Helle les a suivis ces dernières semaines, alors que l’usine tournait au ralenti.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. Raphaël Helle / Signatures

    Adoration travaille à la « Céramique » depuis 44 ans. Elle est chargée de la manutention des cuvettes et urinoirs.
    Raphaël Helle avait déjà évoqué la fermeture de cette usine, au cours de son travail sur l’Aube intitulé Champagne !, dont nous avions tiré un portfolio en avril dernier. Il écrivait alors, en légende de la photo ci-contre : « 24 septembre 2016. Manifestation contre la fermeture de la “Céramique”, une usine du groupe Allia qui fabrique des sanitaires. Dans ce village de 450 habitants, une centaine d’emplois sont menacés. Ma mère a commencé à travailler là dès l’âge de 15 ans. Puis, elle a fait embaucher son frère aîné, Régis, qui rentrait de trois ans de guerre en Algérie et qui passera sa vie dans cette usine, exposé à la chaleur des fours et inhalant les poussières de terre, au rythme des 3×8. Mon cousin, Laurent, entrera aussi à la “Céramique” à l’âge de 20 ans. Il en a 56 aujourd’hui et par ici, les entreprises ferment les unes après les autres. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 16 photos
par Photos et textes Isabelle Eshraghi
Portfolio — 10 photos
par Photos Steven Wassenaar Textes Alexia Eychenne
Portfolio — 13 photos
par Photos Yulia Nevskaya Textes Estelle Levresse

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — France
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Économie et social
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal — Culture et idées
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi