Bar-sur-Aube, concentré des colères du pays

15 photos

Avant d’être photographe, Raphaël Helle a été « technicien textile, commercial et même bûcheron ». C’est l’arrivée du Front national à Vitrolles, en 1997, qui l’a poussé à témoigner avec son regard. Le voici revenu à Bar-sur-Aube, vingt-trois ans après avoir quitté cette sous-préfecture du département de l’Aube dans le Grand-Est. Il y a retrouvé des anciennes connaissances et une ville en déclin : elle n’est plus sur aucun grand axe routier ou ferroviaire, sa population décroît, des usines ferment, et le Front national est arrivé en tête (36,76 % des suffrages) au premier tour des régionales 2015. Son reportage, réalisé il y a un an, est un symbole de ce dont on ne parle pas dans cette campagne présidentielle. Raphaël Helle est aussi membre de La France VUE D'ICI.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Raphaël Helle / Signatures / La France VUE D'ICI

    Bar-sur-Aube, 12 mars 2016. « Dès mon arrivée, raconte Raphaël Helle, j’ai photographié une manifestation contre la fermeture de deux usines locales. La Cristallerie royale de Champagne-Bayel, l’une des plus vieilles usines de France, a été créée à l’initiative de Colbert. Elle cessera toute activité le 13 mai 2016, et avec elle disparaît un savoir-faire de plus de 350 ans. L’autre entreprise, Cauval, est un fabricant français de literie qui possède notamment les marques Dunlopillo, Treca ou Simmons (elle sera reprise par un fonds d’investissement français). Dans les années 1970, on l’appelait “Les chaises” et 1 200 salariés y travaillaient. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 460. J’étais consterné de retrouver parmi ces manifestants de nombreux visages d’autrefois, des camarades de la primaire ou du collège. Cette manifestation n’a pas eu d’écho dans la presse nationale. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 16 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 9 photos
par Clément Marion
Portfolio — 15 photos
par Felipe Fittipaldi

À la Une de Mediapart

Journal — International
Paris abandonne en Syrie trois orphelins de parents djihadistes
Depuis novembre 2019, trois enfants français sont placés dans un orphelinat de la capitale syrienne. Leurs parents, membres de l’État islamique, sont morts sur place. Après plusieurs mois d’enquête, nous avons réussi à retracer le parcours unique de ces orphelins.
par Céline Martelet
Journal — France
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — France
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire, en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi