Avoir 20 ans en Guyane

16 photos

Ils sont lycéens, en formation militaire, avec ou sans emploi. Ils sont d’origine brésilienne, haïtienne, de métropole, de Guadeloupe, Noirs marrons du Suriname, Amérindiens, Hmongs venus du Vietnam ou du Laos et installés à Cacao… En Guyane, les moins de 20 ans représentent plus de 40 % de la population. Poursuivant son travail sur les jeunes vivant hors de la métropole (voir son reportage sur les jeunes Kanak), le photographe Patrice Terraz a passé trois semaines auprès d’eux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Patrice Terraz / Divergence

    Guyane française, juin 2019. N’Guiniane et ses amies du lycée Lama-Prévot de Rémire-Montjoly lors d’une balade à la crique de Beauséjour aux environs de Cayenne.

    Les 15-29 ans représentent 23,5 % de la population totale de Guyane. C’est bien plus qu’aux Antilles (16,6 %) ou qu’en France métropolitaine (17,8 %), note l’Insee. La Guyane est ainsi le deuxième département français le plus jeune après Mayotte.

    Dans ce département-région d’outre-mer (DROM), en 2015, 43 % de la population avaient moins de 20 ans.

    Chez les 25-29 ans, à l’âge où la majorité a fini ses études, seuls 58 % des Guyanais sont en activité contre 76 % aux Antilles et 86 % en France métropolitaine. De plus, les femmes sont particulièrement touchées par l’inactivité par rapport aux hommes : beaucoup sont déjà mères, tout en étant la personne de référence d’un ménage monoparental.

    Ce qui ne sera vraisemblablement pas le cas de N’Guiniane et ses amies. Les élèves de Lama-Prévot sont plutôt issus d’un milieu favorisé. Bien qu’ils disent adorer la Guyane, un bon nombre d’entre eux iront faire leurs études en métropole après l’obtention du bac et ne reviendront peut-être jamais.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 15 photos
par Patrick Artinian
Portfolio — 20 photos
par Gabriel Gauffre et Sadak Souici / Agence Le Pictorium
Portfolio — 13 photos
par Rachida El Azzouzi

À la Une de Mediapart

Journal — France
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal — France
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — France
À Marseille, des juges font reculer l’incarcération à la barre
L’aménagement de peine, par exemple le bracelet électronique, prononcé dès le jugement, est une possibilité qui n’avait jamais décollé avant 2020. Mais à Marseille, la nouvelle réforme de la justice et la volonté d’une poignée de magistrats ont inversé la tendance. Reportage.
par Feriel Alouti