Blackpool, dans le brouillard du Brexit

Par

La cité balnéaire de Blackpool, installée sur les rivages de la mer d’Irlande, a longtemps été une destination mondaine. Aujourd’hui, c’est l’une des villes anglaises les plus touchées par le chômage et la pauvreté. Lors du référendum de 2016, près de 67,5 % des votants se sont exprimés en faveur du Brexit, le plus haut score de la région. Mais les habitants, qui avaient espéré voir leur situation économique s’améliorer avec la sortie de l’UE, se désintéressent de l’issue de ces négociations et doutent du fonctionnement de leur démocratie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Promenade principale de Blackpool, la Las Vegas du nord de l’Angleterre. Les habitants se sont largement prononcés en faveur du Brexit en 2016 : le taux de participation a été de 65,4 %, et le Brexit a recueilli près de 67,5 % des suffrages. Le temps du vote leur semble bien lointain.

Voir tous les portfolios